home
page d'accueilHome
Théâtre Académie Studio EspaceCinéma et Hall d’Exposition
webEdition Default-Template   Accueil Yiddish
  Du passé
  À propos du Théâtre
  Critiques
  Wandering Stars
  JAJA
  Tournée
  Community Services
  Get Involved
  Our Supporters
  Communiqués

 Pour s'y rendre  À propos du Centre  Contactez-nous
© Joel Silverstein
Jeunes acteurs pour jeunes auditoires (JAJA)
Un programme du Théâtre Leanor et Alvin Segal et de la Fondation de la famille Tauben

dans
De Batia Bettman   Mise en scène de Bryna Wasserman
Plus jamais! Encore une fois!
Un projet novateur par les jeunes, pour les jeunes
Des adolescents font une tournée de théâtre pour présenter des leçons tirées de l'Holocauste et lutter contre l'antisémitisme, le racisme, le déni de l'Holocauste et les génocides

 JAJA
À propos de JAJA | Pièce de Théâtre | Tournée | Dossier de presse
Guide de l'enseignant | Commanditaires | Photos

Quarante-six jeunes de Montréal ont uni leurs voix pour sensibiliser quelque 5 000 élèves d’écoles secondaires d’Ottawa et de Toronto aux souffrances des enfants et des adolescents aux prises avec les formes extrêmes d’antisémitisme, le racisme et le génocide. L'inspiration pour ce projet de sensibilisation des élèves du secondaire est Il n'y a plus de raisins secs, ni d'amandes : Chansons des enfants du ghetto, pièce de théâtre sur les jeunes qui ont subi l'Holocauste. Interprétée par des jeunes, cette pièce a été écrite par Battia Bettman, éducatrice juive qui a survécu à l’Holocauste dans son enfance, et mise en scène par Bryna Wasserman.

Les membres de JAJA (Jeunes Acteurs pour Jeunes Auditoires) se sont récemment produits au plus grand musée du Canada, le Musée canadien des civilisations à Gatineau (Ottawa), et au Théâtre Leah Posluns à Toronto. Des discussions organisées après les représentations entre les jeunes acteurs sur la scène et le public adolescent diversifié ont été très ouvertes, dynamiques et inspirantes.

No More Raisins, No More Almonds: Children’s Ghetto Songs est une pièce centrée sur des chansons composées pendant l’Holocauste et portant sur les enfants et les adolescents dans les ghettos. Bien que le dialogue soit en anglais, les chansons sont chantées dans leur version originale en yiddish, une langue et une culture pour lesquelles les adolescents ont pu développer une nouvelle appréciation. Des surtitres en anglais et en français ont rendu la pièce accessible à tous.

Ce qui fait la force de ce projet, en partie, est l’interaction directe qu’il suscite entre les jeunes. Les publics étaient composés d’élèves provenant de diverses communautés religieuses et culturelles. Les adolescents se sont imaginés à la place des acteurs de leur âge. Cette production hautement pertinente évoque le sort de beaucoup trop de jeunes de nos jours, encore, qui ont souffert et qui continuent de souffrir – non pas à cause de ce qu’ils ont fait, mais à cause de qui ils sont. En assistant à cette pièce, les membres des minorités visibles ont songé aux situations auxquelles ils sont eux-mêmes confrontés. De plus, la pièce et les discussions après les représentations ont créé des ponts entre les jeunes juifs et non-juifs.

La polyvalente Bryna Wasserman met en scène cette production de Jeunes Acteurs pour Jeunes Auditoires (JAJA). Cette production est de haut calibre, car Mme Wasserman entoure ces acteurs adolescents d’une équipe artistique et technique professionnelle et leur offre un long processus de répétitions.

JAJA, le volet jeunesse du Théâtre Yiddish Dora Wasserman, est unique en Amérique du Nord et contribue au rayonnement de la culture et de la langue yiddish, présentant sur scène l’expérience juive et favorisant une meilleure compréhension interculturelle par l’intermédiaire du théâtre. Chaque saison, JAJA produit une pièce de théâtre sur les jeunes, interprétée par les jeunes et pour les jeunes. JAJA est un programme du Théâtre Leanor et Alvin Segal et de la Fondation de la famille Tauben.

Ce projet a également des objectifs d’éducation et de formation au leadership. Mme Wasserman a guidé les jeunes acteurs pour les aider à comprendre la vie dans les ghettos, y compris les questions comme l’esclavage, les pénuries de vivres, la séparation des enfants d’avec leurs parents, la résistance, la révolte et les droits des enfants. Les acteurs ont choisi eux-mêmes le personnage qu’ils voulaient incarner. Après avoir cousu des étoiles jaunes sur l’avant et l’arrière de leurs propres costumes, les acteurs sont passés de l’état d’adolescents insouciants à celui de jeunes déterminés à créer un monde meilleur.

La tournée a été parrainée par le Théâtre Leanor et Alvin Segal et la Fondation de la famille Tauben, le Musée canadien des civilisations, le Comité sur la Shoah de la Fédération juive d'Ottawa, divers organismes culturels liés à la Fédération UJA-Toronto, dont le Toronto Holocaust Centre, ainsi que des sociétés, des fondations et des donateurs individuels.

yiddishtheatre@saidyebronfman.org

Pour de plus amples renseignements