home
page d'accueilHome
theatre jeunes ecole
webEdition Default-Template   Accueil Théâtre
webEdition Default-Template   À l’affiche
  Saison actuelle
  Saisons passées
  Billets
  Programmes publics
  À propos du Théâtre
  Le 'B'egal
  Stages
  Bénévoles
  Espaces publicitaires
  Commanditaires
  Communiqués

 Liste courriel  Contactez-nous  Devenez un Ami
French SBC Footer
Le Théâtre Yiddish Dora Wasserman présente
God of Vengeance

Du 4 au 22 juin 2006
Par Sholem Asch
Mise en scène par Bryna Wasserman
En yiddish avec des sous-titres en anglais et en français

Renseignement sur les billets


Achetez vos billets en ligne avec Admission.com




« Brûle-le Asch, brûle-le! » – I.L. Peretz

Yankel exploite un bordel lucratif dans le sous-sol de sa maison mais il rêve de gravir les échelons sociaux et d'être accepté par la communauté. Avec sa femme, une ancienne prostituée, il a élevé sa jolie fille, Rivkele. Ce père aimant commande un parchemin de la Tora en vue de servir de talisman pour protéger sa fille et comme élément de la dot de cette dernière afin d'attirer un étudiant rabbinique en guise de mari potentiel. Toutefois, ses plans sont déjoués quand Rivkele tombe passionnément en amour avec Manke, une des prostituées de Yankel, et quand un proxénète rival tente d'attirer Rivkele dans sa propre maison de passe. Yankel essaie de conclure un marché avec Dieu pour protéger sa fille, mais il a bâti une vie de respectabilité sur une fondation de péché.

Bryna Wasserman, metteuse en scène :
Bryna Wasserman est la directrice artistique du Théâtre Leanor et Alvin Segal ainsi que du Théâtre Yiddish Dora Wasserman. Elle a récemment assuré la direction de la production de Man of La Mancha, la saison dernière, ainsi que de On Second Avenue, coproduction historique avec le Folksbiene Yiddish Theatre de New York qui fut louangée par la critique.

Le saviez-vous?
Quand God of Vengeance a été présentée à Broadway, en anglais, en 1923, toute la distribution a été traînée devant les tribunaux et jugée coupable d'avoir présenté « une œuvre obscène et immorale ». De nombreuses personnes se sont prononcées en sa défense, dont Eugene O'Neill, Konstantin Stanislavsky, le rabbin Stephen Wise et Abraham Cahan, le légendaire rédacteur en chef et fondateur de The Jewish Daily Forward.

« Les thèmes qui m'ont attiré dans cette pièce sont très proches de ceux qui m'ont toujours intéressé en tant qu'auteur : la relation entre les parents et leurs enfants, l'héritage transmis par les parents à leurs enfants, et ce certain conflit qui existe entre l'assimilation et l'identité. » – Donald Margulies, dramaturge (Collected Stories, Dinner With Friends), à propos de son adaptation de cette œuvre.



Dimanches au Segal
4 juin 2006


Abonnez-vous dès maintenant!