home
page d'accueilHome
theatre jeunes ecole
webEdition Default-Template   Accueil Théâtre
webEdition Default-Template   À l’affiche
  Saison actuelle
  Saisons passées
  Billets
  Programmes publics
  À propos du Théâtre
  Le 'B'egal
  Stages
  Bénévoles
  Espaces publicitaires
  Commanditaires
  Communiqués

 Liste courriel  Contactez-nous  Devenez un Ami
French SBC Footer
Le Théâtre Leanor et Alvin Segal et
Soulpepper Theatre Company
présentes
The Importance of Being Earnest

Du 6 au 27 novembre 2005
Par Oscar Wilde
Mise en scène par Ben Barnes
Renseignement sur les billets


Achetez vos billets en ligne avec Admission.com



« Je ne voyage jamais sans mon journal. On devrait toujours avoir quelque chose de sensationnel à lire en train. »

Une comédie de mœurs du 19e siècle dans le cadre de laquelle deux amis, Jack et Algernon, se créent des alter ego fictifs. Les deux hommes prétendent être Ernest, un mouton noir. Ils sont amoureux de Gwendolen et de Cecily, deux jeunes dames qui veulent toutes deux épouser un homme nommé Ernest. Des cas d'erreur sur la personne et des réparties hilarantes créent l'une des plus fameuses comédies britanniques, où tout le monde essaie de trouver, d'être ou de ne pas être « Earnest » (« sincère », en anglais).

Ben Barnes, metteur en scène :
Natif d'Irlande, Ben Barnes est un metteur en scène talentueux de renommée internationale. Il a dit d'Earnest que c'était la meilleure comédie du 19e siècle, la comparant à As You Like It de Shakespeare, Way of the World de Congreve et She Stoops To Conquer de Goldsmith.

Le saviez-vous?
Le dramaturge Oscar Wilde est né à Dublin en 1854. Il a commencé ses études dans son pays natal. Ensuite, après trois ans au Trinity College, à Dublin, il a poursuivi ses études à Oxford. En 1878, il a déménagé à Londres, animé d'un désir brûlant de devenir célèbre. Sa mère lui avait appris à considérer la vie comme un spectacle et il appliquait cette leçon dans tout ce qu'il faisait, hélant parfois un taxi simplement pour traverser la rue! Sa garde-robe n'était pas dessinée par des couturiers mais bien par des costumiers du théâtre, car Wilde croyait que ces derniers comprendraient mieux les effets théâtraux qu'il cherchait à produire.



Dimanches au Segal
30 octobre 2005


Abonnez-vous dès maintenant!