home
page d'accueilHome
theatre jeunes ecole
webEdition Default-Template   Accueil Galerie
  Exposition en cours
  Expositions à venir
  Expositions passées
  Programmes publics
  Programmes passés
  Publications
  À propos de la Galerie
  Horaire de la Galerie

 Liste courriel  Contactez-nous  Devenez un Ami
HELENA RECKITT : The F-Word (en anglais)



COURS INTENSIF : Art et féminisme
Le cours inaugural de notre série de cours intensifs explorant une question, un thème ou un mouvement majeurs dans la pratique de l’art contemporain.
LE DIMANCHE 2 AVRIL 14 H
THÉÂTRE LEANOR ET ALVIN SEGAL
BILLETS : 5 $


Le mouvement de libération de la femme qui fit irruption à la fin des années 1960 déclencha une critique massive du monde de l’art. Mettant à nu un système qui, tout en étant fondé sur le regard porté sur le corps des femmes, passait sous silence le travail réalisé par celles-ci, les féministes ont révolutionné l’art, le transformant en une pratique aussi bien politique qu’esthétique. S’inspirant de la théorie voulant que « le personnel soit politique », les femmes artistes ont confronté des tabous de tout ordre, notamment ceux en lien avec le sexe, la race, l’âge et la classe sociale. Les stratégies qu’elles employaient à cet usage n’étaient en rien homogènes, étaient souvent contradictoires et incorporaient une multitude de notions et de pratiques, allant de divers concepts psychanalytiques de la sexualité et de la vision au principe de la création collective, en passant par le caractère domestique des sujets et des matériaux.

Helena Reckitt s’intéresse de près aux manifestations clés de l’art, des théories et des artistes féministes depuis la fin des années 1960 jusqu’à aujourd’hui. Tout en mettant en lumière les dialogues continus entre des artistes de générations différentes, elle n’hésite pas à rendre compte de l’importance des différences entre les femmes qui ont marqué ce mouvement dès ses débuts. Ses recherches l’ont amenée à reconnaître et à tenter d’établir l’héritage du féminisme en art contemporain. À ce dessein, elle suit les pratiques de jeunes artistes dont le travail recycle des aspects du féminisme originel, tantôt implicitement tantôt explicitement, et affichant à l’occasion des accents plus ou moins ironiques.

Helena Reckitt a édité l’ouvrage de référence Art and Feminism (Phaidon Press, Londres, 2001), comprenant une introduction de Peggy Phelan. Plusieurs fois réimprimé, ce livre a récemment été traduit en français, en italien et en japonais. Des éditions espagnoles, allemandes et coréennes doivent bientôt paraître. En collaboration avec Josh Oppenheimer, Mme Reckitt a édité Acting on AIDS: Sex, drugs and politics (Serpent's Tail, Londres, 1998). L’héritage du féminisme chez les plus jeunes artistes figure actuellement parmi les sujets de recherche de Helena Reckitt. Elle rédige présentement un article à ce propos pour ‘C’ Magazine et animera une table ronde sur ce même thème pour la College Art Association (association internationale dont le siège social est à New York), dans le cadre de la série « Overcoming Erasure », une discussion intensive de deux jours sur le féminisme. Elle poursuit actuellement des recherches pour un livre portant sur la répétition dans les arts visuels, provisoirement intitulé Am I Repeating Yourself? De 2002 à 2005, Reckitt vécut aux États-Unis, où elle travailla comme conservatrice au Atlanta Contemporary Art Center, en Géorgie.