home
page d'accueilHome
theatre jeunes ecole
webEdition Default-Template   Accueil Galerie
  Exposition en cours
  Expositions à venir
  Expositions passées
  Programmes publics
  Programmes passés
  Publications
  À propos de la Galerie
  Horaire de la Galerie

 Liste courriel  Contactez-nous  Devenez un Ami
Table ronde et discussion libre : Marques et mémoire, esprits des lieux



Avec la participation de : Vera Frenkel, Reesa Greenberg, Loren Lerner
Table ronde sous la présidence de Peter White
Le 2 novembre 2006 à 18h

La discussion porte sur les pratiques artistiques en tant que modes d’investigation, de perception et d’expérience dans un contexte d’histoire et de mémoire culturelle.



Reesa Greenberg Demo-Graphics
Porté disparu (1994) de Vera Frenkel, The J Street Project (2002-2005) de Susan Hiller, et Ark (2006) de Melissa Shiff font usage de procédés archivistiques et photographiques pour visualiser les pertes subies par la communauté juive européenne. En réunissant visuellement des noms et des objets, en les agençant et les animant, ces artistes créent des récits complexes à plans multiples dont les significations sont plus ou moins ancrées dans le temps et dans l’espace géographique. Dans un contexte montréalais, ces œuvres profondes et provocantes incitent les visiteurs locaux à reconnaître à la fois l’histoire juive de Montréal et les manières dont cette histoire garde vivante sa mémoire.

Vera Frenkel Allegory and Absence: A non-linear approach to the ethics of representing trauma
Le plus souvent conçu in situ, mon travail s’imprègne de la résonance des contextes spatial et temporel dans lequel il est présenté. En 1994 à Linz, la ville d’enfance d’Hitler et là où il comptait prendre sa retraite, je me suis trouvée confrontée à la tâche de rendre présent à l’imaginaire la nature d’une perte accablante.

Loren Lerner The "Amygdala" Effect: Holocaust Sensations in Recent Canadian Art
L’amygdale du cerveau déclenche une variété d’émotions telles la peur, la rage et la tranquillité. Travaillant aux confins de l’autobiographie et de l’histoire, certains artistes canadiens ont représenté l’Holocauste comme une réalité cérébrale de sensations perçues par le filtre des souvenirs d’autrui.

Reesa Greenberg est chercheuse indépendante et consultante auprès de musées. Sa recherche porte principalement sur les expositions contemporaines et les modes de présentation. Elle a rédigé de nombreux articles sur la fonction de l’art dans des expositions muséales traitant de l’Holocauste, et a agi à titre de consultante pour des expositions et des installations présentées au Musée des beaux-arts de l’Ontario, à Toronto, à l’Edmonton Art Gallery, en Alberta, au Musée de l’histoire juive, à Amsterdam, et au Jewish Museum, à New York. Voir www.reesagreenberg.net.

Vera Frenkel est une artiste multidisciplinaire de renommée internationale. Ses vidéos, dessins, œuvres audio, installations et projets nouveaux médias ont été présentés à la Documenta IX (Cassel); à la Offenes Kulturhaus (Linz); au Musée Setagaya (Tokyo); au Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa); au MoMA (New York), et à la 47e Biennale de Venise. Ses écrits figurent dans plusieurs anthologies. Of Memory and Displacement/Vera Frenkel Collected Works, un coffret de quatre DVD présentant une collection-clé des projets et des écrits de l’artiste, a paru en 2005. Vera Frenkel est lauréate de nombreux prix, dont le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques, le Prix Molson du Conseil des Arts du Canada et le Prix Bell Canada d’art vidéographique. L’artiste vit et travaille à Toronto.

Loren Lerner est titulaire de la chaire d’histoire de l’art de l’Université Concordia. Sa recherche porte principalement sur la conscience ethnique, diasporique et éthique dans la production artistique de l’Amérique du Nord. Mme Lerner a été directrice de publication de Rémanences : évocations de l’Holocauste dans les arts et la littérature canadiens contemporains, un ouvrage s’inspirant de l’exposition et du symposium Afterimage (2000), qu’elle a organisés au Centre commémoratif de l’Holocauste, Montréal. Mme Lerner a également conçu l’exposition Mémoires et témoignages, présentée à la Galerie Leonard et Bina Ellen de l’Université Concordia, en 2002.

Peter White est écrivain et commissaire indépendant, et vit actuellement à Montréal. Anciennement conservateur/directeur de la Dunlop Art Gallery, à Regina, et directeur de la Mendel Art Gallery, à Saskatoon, il a organisé plusieurs expositions d’art contemporain et à caractère historique, et est à l’origine de nombreuse initiatives de programmation de musées. Ces dernières années, il a conçu les expositions Out There is Somewhere: The Arctic in Pictures, et Moving Ideas: A Contemporary Cultural Dialogue with India. Il a également été directeur de publication de l’ouvrage collectif Naming a Practice: Curatorial Strategies for the Future.