home
page d'accueilHome
theatre jeunes ecole
webEdition Default-Template   Accueil Galerie
  Exposition en cours
  Expositions à venir
  Expositions passées
  Programmes publics
  Programmes passés
  Publications
  À propos de la Galerie
  Horaire de la Galerie

 Liste courriel  Contactez-nous  Devenez un Ami
NORMAN KLEEBLATT : Jewish Patrons and the Paradox of Portraiture: Paintings by Ingres, Renoir, Klimt, Sargent, and Picasso (en anglais)



LE SAMEDI 1 AVRIL 19 H 30
THÉÂTRE LEANOR ET ALVIN SEGAL
BILLETS : 10 $


Avant l’avènement des Lumières et l’émancipation subséquente des Juifs en Europe, les Juifs avaient difficilement accès aux portraitistes majeurs du continent européen. La situation changea du tout au tout durant les premières années du XIXe siècle, lorsque des mécènes juifs passèrent des commandes à nombre des plus grands peintres de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord. Les résultats furent souvent remarquables. Rappelons, par exemple, la peinture désarmante de beauté de la baronne Betty de Rothschild par Jean-Auguste-Dominique Ingres, le magnifique double portrait à la lumière vacillante des filles du comte Cahen d'Anvers réalisé par Pierre-Auguste Renoir, la représentation magistrale d’Asher Wertherimer par John Singer Sargent et le portrait d’une ressemblance extravagante que Gustav Klimt réalisa d’Adele Bloch Bauer. Norman Kleeblatt revisitera cette riche tradition de la commande de portraits en examinant plus particulièrement les images défiantes que Pablo Picasso réalisa de Gertrude Stein et de Daniel-Henry Kahnweiler. Avec ces deux portraits radicaux, Picasso a ouvertement questionné la validité de la représentation dite naturaliste qui, le plus souvent, fut aussi idéalisée. Bénéficiant de la complicité de ses aventureux modèles juifs, Picasso a dénié le sens et l’authenticité du portrait réalisé sur commande.

Norman Kleeblatt est le conservateur beaux-arts Susan et Elihu Rose du Jewish Museum, à New York, depuis 1981. M. Kleeblatt a organisé entre autres expositions The Dreyfus Affair: Art, Truth and Justice (1987), Painting a Place in America: Jewish Artists in New York, 1900-1945 (1991) et Too Jewish?: Challenging Traditional Identities (1996), une exposition d’art contemporain américain explorant des notions d’assimilation au moyen d’une mise en question mordante de différents stéréotypes juifs. En 2002, M. Kleeblatt organisait Mirroring Evil: Nazi Imagery/Recent Art, une exposition révolutionnaire mettant en lumière l’œuvre d’un groupe international de 13 artistes qui s’approprient l’imagerie nazie en tant que commentaire sur les valeurs contemporaines. Norman Kleeblatt travaille actuellement sur une exposition examinant l’impact compétitif des critiques d’art Clement Greenberg et Harold Rosenberg sur l’émergence de l’expressionnisme abstrait aux États-Unis.