home
page d'accueilHome
theatre jeunes ecole
webEdition Default-Template   Accueil Galerie
  Exposition en cours
  Expositions à venir
  Expositions passées
  Programmes publics
  Programmes passés
  Publications
  À propos de la Galerie
  Horaire de la Galerie

 Liste courriel  Contactez-nous  Devenez un Ami
Palais de plaisirs
Le musée d'art contemporain en quête de souplesse
Conférence de l'historien de l'architecture Wouter Davidts
Le jeudi 6 mars 2003



Le jeudi 6 mars 2003 à 18 h, à la Galerie
La conférence se tiendra en anglais, la période de questions se tiendra en anglais et en français


Le design des musées d'art contemporain témoigne du glissement vocationnel de l'espace de montre statique à l'espace-atelier dynamique. Se voulant le reflet des tendances récentes en art, le musée d'art contemporain n'en attend pas moins de son architecture : être en mesure d'accueillir les demandes changeantes et imprévisibles du monde de l'art contemporain, où l'espace et la flexibilité ne sont qu'un.

La conférence de Wouter Davidts mettra en lumière les réponses architecturales à cet appel institutionnel pour la flexibilité. Elle démontrera comment le Centre Pompidou (Piano & Rogers, 1972-1977), considéré comme le paradigme ultime du design flexible, peut être traduit en une combinaison de forces architecturales. D'une part, une structure bien équipée, tel le Fun Palace (Cedric Price, 1961) qui affiche une flexibilité sur le plan de la programmation. De l'autre, un contenant vide, telle la Neue Nationalgalerie (Mies van der Rohe, 1962-1968) qui offre une flexibilité spatiale.

Le Centre Pompidou promettait de livrer à la fois la flexibilité de la machine et celle de la bote vide. Ce design controversé peut donc être compris comme un exemple parfait de la typologie moderniste de l'espace isotrope. Non seulement la présentation questionnera-t-elle l'espace isotrope en tant que réponse valide à la demande institutionnelle pour de la souplesse, mais elle soulèvera également la nature problématique de la demande elle-même.

Enfin, la conférence se penchera sur le Centre des arts Saidye Bronfman, et explorera comment la Galerie Liane et Danny Taran s'insère dans ce récit. Dédiée au développement et à la présentation d'expositions d'art contemporain novatrices, cette galerie a de particulier sa localisation au sein dune structure architecturale ayant de fortes ressemblances avec la Nationalgalerie de Mies van der Rohe. Conçu par Phyllis Lambert comme un hommage à Mies van der Rohe, le Centre des arts Saidye Bronfman fait écho aux vastes espaces vides des palais de plaisirs.

Wouter Davidts est chercheur au département d'architecture et d'urbanisme à l'université de Gand, en Belgique, où il termine actuellement un doctorat portant sur l'architecture muséale. Plus particulièrement, sa recherche cible la relation entre l'art, l'architecture et le musée. Un sujet sur lequel Wouter Davidts a publié de nombreux articles dans le magazine d'art De Witte Raaf.